Accueil du siteTourismeVilles ou villages à visiter
Dernière mise à jour :
samedi 22 novembre 2014
Statistiques éditoriales :
595 Articles
51 Brèves
58 Sites Web
218 Auteurs

Statistiques des visites :
186 aujourd'hui
269 hier
771753 depuis le début
Villes ou villages à visiter

Cette rubrique présente les lieux pittoresques du Tarn.

Seul les lieux d’un réel intérêt touristique y sont présentés.

JPEG - 56.4 ko
Village de Lautrec
 
Articles publiés dans cette rubrique
mardi 17 juin 2003
Sorèze
Office de tourisme : 05 63 74 16 28
Sorèze, petite cité de près de 2500 habitants est située à 50 km de Toulouse, 25 km de Castres et 40 km de Carcassonne. Le village ancien est classé grâce aux rues médiévales bordées de maisons à colombages et encorbellements datant du XVIe et XVIIe siécles, ainsi qu’au clocher Saint-Martin, vestige de l’église incendiée en 1573 lors des guerres de religion.
Sa renommée, Sorèze la doit à son Abbaye-Ecole. Histoire passionnante que celle de cette Abbaye fondée au VIIIème siècle, devenue séminaire, puis école royale militaire sous Louis XVI et école (...)

lire la suite de l'article
dimanche 15 juin 2003
Penne
Penne est un petit village de 500 habitants, au nord du Tarn (dans le canton de Vaour), planté sur un rocher.
Le village tout en hauteur domine la rivière Aveyron.
De nombreuses activités touristiques y sont présentes :
Canoë-kayak
Tennis Equitation
VTT Randonnée pédestre - Escalade - Spéléologie
Vols en montgolfières
"Escalarbre"
Vous arriverez à Penne depuis Vaour, ou après avoir traversé la forêt de la Grésigne.
Il faut visiter le village à pieds, arpenter ses ruelles pavées, et découvrir les façades de ses maisons anciennes.
Pour les plus courageux, il faudra s’aventurer dans les (...)

lire la suite de l'article
vendredi 6 juin 2003
Castres
Présentation de la ville de Castres

lire la suite de l'article
jeudi 5 juin 2003
Lavaur
Porte du Tarn, à 20 minutes du Centre de Toulouse (par l’A 68 ou par voie ferrée), et à 30 minutes de l’aéroport international, Lavaur vous accueille en Pays de Cocagne, au bord de l’Agout.
De l’époque des cathares à nos jours, l’histoire de Lavaur est présente à chaque coin de rue : monuments, fontaines, maisons anciennes où se conjuguent harmonieusement la brique, la pierre et le bois. Un circuit de visite vous permet de découvrir :
la cathédrale St-Alain, son Jacquemart et son buffet d’orgue Renaissance
les jardins de l’évêché et la place du Plô, dominant la rivière,
les maisons (...)

lire la suite de l'article
jeudi 29 mai 2003
par Lionel BRUN
Labastide de Lévis
Dans le Sud-Ouest, le nom de Bastide rappelle les villes fortifiées élevées après l’occupation du Pays par les soldats du roi de France. Les Bastides en Pays tarnais sont nombreuses. L’Histoire attribue au seigneur Doat d’Alaman la construction en 1193 de La Bastide. 20 ans après elle pris le nom de Labastide de Montfort, du nom du chef des troupes du roi de France.
La Révolution lui donnera le nom de La Bastide du Tarn, puis Labastide de Lévis, jusqu’à aujourd’hui.
Situation
Au coeur des côteaux du gaillacois, au bord du Tarn, lorsque la route nationale 88 traverse la rivière Tarn sur (...)

lire la suite de l'article
mercredi 28 mai 2003
Ambialet
Autour d’une aiguille schisteuse, le Tarn fait une longue boucle de 3 kms. Lorsque la rivière semble revenir sur ses pas, la presqu’île d’Ambialet n’a plus alors qu’une trentaine de mètres de large. Ce site unique, qui fut pendant plus de deux siècles la plus importante place-forte de l’AIbigeois, porte encore les traces d’un passé prestigieux. Sur l’isthme ainsi créée, sans doute le plus etroit d’Europe, sépare le village en deux, Ambialet-le-haut et Ambialet-le-Bas.
l’Ensemble est dominée par Notre Dame de l’Oder, une magnifique chappelle prieurale du XIème siècle. Monument (...)

lire la suite de l'article
mardi 27 mai 2003
Monestiès
onestiés est implanté au creux d’un vallon au bord du Cérou.
C’est un tout petit village oublié, très joli et pittoresque, qui a gardé de sa splendeur passée une atmosphère de douce noblesse. Il fut autrefois le chef-lieu de la baronnie des archevêques d’Albi qui ont enrichi la chapelle St Jacques (XIe et XVIe siècle) de belles statues du XVIIIe siècle, d’une magnifique piéta du XVe siècle et d’une exceptionnelle "Mise au tombeau" composée de onze personnages en calcaire polychrome, datant également du XVe siècle.
Un vieux pont de pierre enjambe la rivière et, en suivant la berge, on (...)

lire la suite de l'article
mardi 27 mai 2003
Puycelsi
Office de Tourisme : 05.63.33.19.25
Emergeant de la forêt de la Grésigne, le village est dressé en position de forteresse sur une roche plate, en dominant la vallée de la Vère.
Puycelci reste blotti à l’intérieur de ses 800 m de remparts, flanqués de tours et percés de portes fortifiées, miraculeusement préservés après tant de sièges, ceux des croisés de Simon de Montfort ou, plus tard, des huguenots. A proximité, la forêt de la Grésigne, riche de sa flore et de sa faune, conserve, derrière les vestiges du mur de Louis XIV dont Colbert la ceintura, les secrets de l’art de ses (...)

lire la suite de l'article
mardi 27 mai 2003
Castelnau de Montmiral
12 km au nord-ouest de Gaillac Office de Tourisme : 05.63.33.15.11
Castelnau de Montmiral est une bastide fondée vers 1222. Elle fut assiégée par les anglais en 1355, en 1628 la peste ravage la cité, il reste de ce charmant village la belle place aux arcades et son pilori autour duquel s’organisait la vie sociale et religieuse. Des six portes ouvertes dans les remparts, il n’en reste que trois aujourd’hui ; quant au château érigé au XIIIe siècle, il fut détruit pendant la révolution.
A voir également l’église Notre Dame de l’Assomption du XIVème siècle et sa salle du trésor renfermant (...)

lire la suite de l'article
lundi 26 mai 2003
Lautrec
Lautrec a été couronné " Un des plus beau village de France " pour son site médiéval extraordinaire et ses superbes alentours. A quinze kilomètres de Castres, de Réalmont et de Graulhet, la cité médiévale de Lautrec se trouve au coeur du département Tarnais. Du haut de son piton rocheux, le Calvaire de la salette nous offre une vue sur la vallée de l’Agoût, sur la Montagne Noire et les Pyrénées.
La collégiale de Saint Rémy, monument classé du XIVe siècle, la porte de la Caussade, les maisons à colombages, le moulin à vent, les vieilles halles du XVe, les silos souterrains, les (...)

lire la suite de l'article
jeudi 22 mai 2003
Cordes sur Ciel
Présentation de Cordes sur Ciel

lire la suite de l'article

Lagrave
Visite de Lagrave d’autrefois (Collection privée de Jean François CHOULET, Lagrave]
La commune de Lagrave se distingue par son patrimoine archéologique de premier plan, hérité du Moyen Age. Lagrave doit son nom aux graviers qui constituent la majeure partie de ses terrains (La Gravo : les graviers en occitan), elle faisait partie de l’ancienne province de Languedoc appartenant aux comtes de Toulouse.
Ce petit village de plaine est situé à peu près à égale distance d’Albi et Gaillac.
Le Tarn le sépare des communes de Rivière et de Labastide de Lévis.
Elle a entrepris la (...)

lire la suite de l'article

Albi
Préfecture du Tarn, 60 000 habitants, les Albigeois
Marquée par le souffle du temps, l’histoire d’Albi s’inscrit du néandertal à nos jours dans une longue continuité.
L’épopée cathare y grava ses pages les plus émouvantes, le siècle du pastel en fit un pays de Cocagne, les protestants y trouvèrent refuge, la Révolution y trouva de grands hommes. De nombreux navigateurs, artistes, écrivains, poètes, militaires, hommes politiques marquèrent de leurs empreintes cette terre, et portèrent au loin la renommé de la cité Gardienne d’un remarquable patrimoine artistique dont la Cathédrale Ste (...)

lire la suite de l'article

Gaillac
Gaillac est une cité millénaire, qui compte aujourd’hui 11000 habitants : Les Gaillacois. Si l’on peut dater de 972 sa naissance avec le développement d’un véritable bourg autour d’un monastère bénédictin dont l’autel fut consacré cette année là, l’existence d’une " villa " très antérieurement, à l’époque gallo-romaine, est avérée. Ainsi, la mention de Gaillac, ou " Galhac " selon la désignation médiévale, figure déjà en 654 dans le testament de Saint Didier, évêque de Cahors, qui lègue alors à son église épiscopale plusieurs villas dont il était propriétaire en Albigeois, parmi (...)

lire la suite de l'article